Mot d’introduction


Je suis ravi que vous consultiez le site internet de l’Ambassade de la République de Croatie en France !
 
Notre site internet a été créé dès l’année 1999, ce fut d’ailleurs, l’un des premiers sites d’une de nos ambassades sur le plan mondial.
 
Nous souhaitons qu’il puisse vous informer sur les services de l’Ambassade, les relations franco-croates, les événements et les processus majeurs de la politique étrangère croate, de notre économie, de notre science, de notre culture et des manifestations de la communauté croate en France.
 
Ces aspects sont d’une importance toute particulière, à l’heure même où seulement quelques semaines nous séparent de l’adhésion de la Croatie à l’Union européenne, plus exactement du moment où la Croatie deviendra membre à part entière de cette grande famille européenne.
 
Ce fait clôturera un chapitre et en ouvrira un nouveau dans notre histoire. Nous prendrons part  à ce projet et à ce mouvement d’intégration sans précédent, qui a réussi à maintenir la paix en Europe depuis plus de soixante ans, et qui a en même temps façonné une société nouvelle fondée non seulement sur l’idéal de paix, mais également sur les droits de l’homme, le bien-être du citoyen, la démocratie et la solidarité.
Tout cela représente des valeurs nobles que la République de Croatie, son Gouvernement et ses citoyens partagent pleinement et auxquelles nous apporterons bientôt notre contribution active en matière de développement et de renforcement.
 
Nous voici à un moment où les relations entre la France et la Croatie, entre les hommes, les peuples et les citoyens de ces deux pays, n’ont jamais été aussi fort. Dans quelques semaines, ils s’uniront au Parlement européen, au sein duquel ils cultivent et où ils cultiveront ensemble l’identité européenne. La France a fortement soutenu la Croatie sur le long chemin menant à l’Union européenne. En 2010, elles ont signé entre autres un document intitulé « Partenariat stratégique ». En janvier 2013, la France a procédé à la ratification du traité d’adhésion de la Croatie à l’Union européenne. Les deux assemblées, l’Assemblée nationale et le Sénat ont voté cette décision à l’unanimité.
 
Ce geste formel à symbolique forte, nous saurons y attacher une profonde estime. De plus, à mon arrivée à Paris, j’étais agréablement surpris de l’engouement suscité par le Festival « Croatie la voici » auprès du public français. Ainsi, en plus d’être une destination touristique prisée, nous avons le statut d’une culture millénaire qui continu à démontrer sa vitalité.
 
La coopération économique est également de haut niveau avec tout d’abord le réaménagement de l’aéroport de Zagreb et la construction de nouveaux tronçons d’autoroutes en Istrie, c’est une contribution significative au redressement de l’économie croate. 
 
Longtemps on a pensé que l’adhésion à l’Union européenne serait la clé des problèmes auxquels la Croatie est aujourd’hui confrontée. Maintenant que l’Union européenne subit une crise économique, et d’une certaine façon aussi, une crise institutionnelle, il est clair qu’en devenir membre ne représente absolument pas une baguette magique. Cependant, l’Union européenne va finalement et avec un dénouement favorable épargner à la Croatie « la malédiction du petit nombre », comme l’a affirmé lors d’une séance publique l’académicien Eugen Pusić (1916-2010).
 
En effet, la Croatie était tout naturellement englobée dans les plans stratégiques des grandes puissances, pouvant peu ou pas du tout décider de ces plans. Par ailleurs, au sein de ces grandes puissances, elle avait parfois plus, et parfois moins de chance. En rejoignant l’Union européenne, nous avons pour la première fois la possibilité de nous libérer de cette malédiction du petit nombre, sans avoir à sacrifier notre propre identité, tout en conservant la possibilité de décider ou de codécider des points d’ordre stratégique.
 
Par conséquent, étant dans une position bien meilleure que dans les décennies précédentes, la Croatie intégrera l’Union européenne d’ici quelques semaines, des réformes économiques et sociales sont attendues, ce qui lui permettrait de prétendre à un envol dans tous les domaines les années à venir. Mais, cet envol, personne ne le servira sur un plateau, il sera réalisé uniquement grâce à un travail acharné des autorités compétentes et de tous les citoyens, sachant qu’une conjoncture éventuellement plus clémente ne pourrait que contribuer favorablement à l’accomplissement de ces tendances.
 
Sur ces pensées, je vous souhaite la bienvenue sur le site internet de l’Ambassade de la République de Croatie à Paris. 
 
S.E.M. Ivo Goldstein
Ambassadeur de la République de Croatie